Accéder au contenu principal

Et les étudiants d'infocom vous recommandent :

Sur l'invitation d'Eva-Marie Goepfert, j'anime à l'Université Lyon II un TD intitulé "Valorisation en ligne de projets culturels". L'occasion de sonder auprès des étudiants quelles actions culturelles les inspirent aujourd'hui.

L'un de mes exemples d'inspiration sur le croisement des publics (Twitter)

L'objectif du TD : permettre aux étudiants de troisième année en infocom de travailler sur les outils concrets du web tout en développant leur esprit critique.

Le premier travail que je leur demande porte sur le choix d'un exemple de valorisation en ligne qui, selon eux, mérite une analyse de ses enjeux et des moyens mis en œuvre.
Leur choix illustre bien toute une diversité de tonalités et d'esthétiques de la communication sur les réseaux sociaux.

D'abord la musique et le cinéma

Premier groupe évident : les festivals, salles de spectacles et autres labels. Du côté de la musique, on évoque Rock en Seine, Coachella.

Du côté du film, on est plutôt sur des festivals de genre avec A French Film Festival (Alliance Française), le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, le Festival de Film Européen des Arcs.

Quant aux labels, deux étudiants dénichent des petites pépites : Colors Berlin et Awful Records.

Le film de genre valorisé

Les clips monochromes de Colors Berlin
La page interactive d'Awful Records

Les projets locaux

Les exemples illustrent parfaitement bien le panorama lyonnais et son effervescence : festival de rue (Urban Art Jungle) ou de mode (Marché de la mode vintage), place-to-be (Le Sucre vu par son magazine), mais pas que...

On parle aussi du salon du tatouage, de l'épicerie-comptoir de la Mère Brazier et même, en poussant un peu vers la Drôme, de la programmation de concerts chez le Facteur Cheval !

Une deuxième édition relayée partout

Que met-on en avant : un chef ou une marque ?

"Leur affiche n'est pas représentative de ce que j'ai vu sur place"

Sociaux ou commerciaux ?

Certaines pistes sont un peu plus ardues à emprunter : Creapills et son cousin Il était une pub ont-ils un projet culturel à défendre ? L'homme derrière le pseudo d'Etale Ta Culture va-t-il à terme vendre ses bases de données à Pôle Emploi, s'il ne le fait pas déjà ?

A l'opposé, chercher les soutiens des beaux projets collaboratifs et solidaires comme GlobalXplorer qui recense les zones de pillage (proche de Missing Maps dont je parlais dans cet article), comme Wiki Loves Monuments qui enrichit la base de photos patrimoniales, comme Food Not Bombs qui organise collectes et redistributions.


Contribuer via l'étude d'images satellites

Un concours pour stimuler la production de photos

Manifeste d'accueil de Food Not Bombs

Mention spéciale au choix du Concours Para-Equestre de Dressage International de Deauville, dont l'affiche en elle-même est une promesse.



Rendu des études de cas début mars... Je remercie d'ores et déjà mes étudiants pour cette belle revue de projets.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le lab : un espace à décliner

Lundi 13 novembre a eu lieu l'inauguration du labo NRV (Numérique Réalités Virtualités) : un espace dédié à l'art et au numérique. L'occasion de revenir sur le concept du lab à travers plusieurs exemples.

Mon IA idéale

Le développement d'intelligences artificielles (IA) va bon train. Parmi les produits prometteurs, on trouve l'assistant personnel avec toutes ses promesses d'omnipotence et d'efficacité. Mais au fait, ce serait quoi, votre IA idéale ?

Naturellement, parler à la machine

Lors de son intervention au Web à Québec 2017, Mat Velloso (Microsoft) insiste : non, il n'est pas nécessaire de parler à un robot de conversation alors qu'on peut tout simplement cliquer sur un bouton...