Accéder au contenu principal

Articles

Parlant par respect (pop., vieilli)

Du 14 au 18 mai 2018, la Poste organise une "semaine du Respect" afin de sensibiliser les clients venant gentiment affranchir leur courrier. Qu'en est-il du respect dans nos modes de communication de tous les jours : e-mails, messageries instantanées, applications mobiles... ?  Voici mon top 3 du respect numérique.


En tapant les mots semaine du respect dans mon moteur de recherche, c'est un inspecteur d'académie au nom familier qui m'apprend l'organisation par la Poste de cette semaine du Respect, dans une lettre à l'attention des directrices et directeurs d'écoles publiques.



J'y apprends qu'un concours de dessin est organisé pour les élèves : à eux d'exprimer la notion de Respect (toujours avec une majuscule) par un dessin collectif - voici une contrainte qui l'impose tout de suite.

Étrange notion que celle de Respect qui, dans la phrase précédente, a déjà été associée à cette autre notion de civilité, dans un sens négatif :
L’o…
Articles récents

Dis Google... bonjour !

Entre gadget ridicule et espionnage au profit des GAFA, les assistants personnels comme Google Home ou Alexa d'Amazon déclenchent par leur nature et leur nouveauté une levée de boucliers. Et si ces assistants conçus pour la maison nous ouvraient aussi au monde ?
Un espionnage pas si nouveau Si vous avez acquis Google Home – l’assistant personnel intelligent de Google pour la maison -, alors vous connaissez ce sentiment de solitude lorsque vos interlocuteurs, incontournablement, vous posent la question :

Mais… ça t’ennuie pas d’être espionné toute la journée ?
Cette question émane d’une rumeur populaire – fondée ou infondée, je ne sais pas – selon laquelle Google Home activerait ses micros en continu afin de capter tous les bruits de son environnement, indépendamment de son activation par la phrase magique « Dis Google » ou « OK Google ».

S'il est vrai que l'assistant enregistre tous les requêtes qu'on lui adresse vocalement, quelle est la différence avec les recherc…

Hacker la préparation de visite au musée

Il est étonnant de constater à quel point un matériel numérique peut être lié à un seul type d'usage : je prendrai ici l'exemple de la table tactile, mise en valeur depuis plusieurs mois au Palais des Beaux-Arts de Lille.

Courant 2017, le PBA Lille a repensé son espace d'accueil (l'Atrium accessible à tous, gratuitement) pour intégrer différents dispositifs de médiation numérique :
une nouvelle appli mobileun espace gigapixelsun visioguideun parcours-jeu sur tablettedes tables tactiles L'ensemble est remarquable et offre au visiteur de nombreux enrichissements de visite. Arrêtons-nous sur le dernier point : les tables tactiles.

Interactives, elles proposent de naviguer seul ou en groupe dans un corpus de contenus. Leur technologie permet d'imaginer une multitude d'usages pour animer et stimuler la créativité des visiteurs ; toutefois ici un seul type d'usage est préconisé, la préparation de visite.
Découvrez l’histoire du muséeExplorez une sélection de 3…

Les photos baladeuses

Vous vous apprêtez à publier des photos de vous sur le web ? Cinq précautions 2.0 à prendre comme bonnes résolutions !


1. Vérifiez l'existant Votre visage est peut-être déjà en ligne. En fait, il l'est probablement - et cela risque de s'accentuer avec le développement de programmes comme DeepFace de Facebook ou, plus récemment, les selfies Google Art.

Ouvrez un moteur de recherche : Google.
Tapez votre nom.
Allez dans Images.




Certaines photos ne vous montrent peut-être pas à votre avantage. Suivez la source et modifiez l'image si possible.

Prenez aussi le temps de réaliser la même recherche sur d'autres moteurs (oui, ça existe !) : Ecosia ou Lilo si vous y tenez (même s'il ne s'agit que de surcouches de Bing et Google), DuckDuckGo, Qwant (cocorico !) et SearX.

2. Méfiez-vous de l'intranet On vous a demandé une photo d'identité lors d'une mission professionnelle. Naïve, vous la téléchargez sur la plateforme sécurisée, la croyant uniquement desti…

Un an de langage sur scène

En 2017, plusieurs spectacles vivants m'ont interpellée dans leur rapport au langage, en particulier dans leur manière de transposer sur scène des paradigmes d'échanges numériques. Comment parler de la présence ou de l'absence à l'heure de Skype et WhatsApp ? Quel sens donner à la tirade d'un assistant personnel comme Google Home ? Retour sur l'année en 6 moments forts.

Janvier Raphaël Gouisset (Les Particules) ouvre le bal avec Worldwidewestern, des raccourcis clavier et une chevauchée infernale sur le www.

Pendant près d'une heure, seul sur scène, Raphaël Gouisset se déguise en cow-boy et vit de grandes scènes épiques par procuration : toujours connecté, il plonge dans le Far West grâce à Youtube, braque une banque sur Facebook et se provoque en duel par l'intermédiaire de sa webcam.



De mémoire, Raphaël ne prononce pas un seul mot sur scène - excepté lorsqu'il joue pour la webcam. Pourtant, il interagit énormément, par des biais divers : le chat …

Le lab : un espace à décliner

Lundi 13 novembre a eu lieu l'inauguration du labo NRV (Numérique Réalités Virtualités) : un espace dédié à l'art et au numérique. L'occasion de revenir sur le concept du lab à travers plusieurs exemples.
Tiers lieu Le lab fait-il partie de la grande famille des tiers lieux ?

Un article du cabinet de recrutement Elaee aborde le sujet frontalement afin d'y voir un peu plus clair.
D’un point de vue sociologique, les Tiers Lieux sont des espaces où les individus peuvent se rencontrer pour se réunir et échanger de façon informelle. Sur le principe du ni..., ni... le tiers-lieu doit être un espace à part - et le rester. D'où la nécessité de maintenir une organisation du travail et de la vie privée comme deux polarités opposées contre lesquelles le tiers lieu prend appui pour rester en suspens.
[...] les Tiers Lieux ont en commun la volonté de dépasser les modèles existants, de prototyper, de partager … pour innover. Le tiers lieu se place toujours en opposition à d&#…