Accéder au contenu principal

Réaliser son film en 24h

24en25 : l'événement



Chaque année, le lycée St Joseph à Thônes organise ses "Rencontres des 24en25" : autrement dit, 24h pour réaliser un film en 25 images / sec.


C'est l'occasion pour les élèves du lycée, mais aussi pour des participants extérieurs, de débrider sa créativité, pour proposer un projet abouti

La maison abandonnée de Thônes qui sert de lieu de tournage

Le principe : aléatoire

Au lancement de la session, chaque équipe tire au sort 3 items. Le film doit impérativement traiter ces 3 contraintes, soit en les faisant apparaître à l'écran, soit en les évoquant.


L'édition 2009

Avec Camille Martinez, nous avons improvisé autour : 
  • d'un aquarium
  • d'une photo
  • d'une phrase : "J'ai bu de bleus beaux globules" 
 Nous avions réalisé le court onirique "Bleu comme ça", accompagné par une musique d'Erik Satie.

 

L'édition 2010


Avec Erwan Thomas et Perrine Lamy, nous avons travaillé autour : 
  • d'une photo
  • d'un objet non identifié (même par les organisateurs !)
  • du mot "fesse-mathieu"  
 Il en résulte ce drôle d'objet cinématographique, inspiré de la définition du mot...




Dérivé de « face de Mathieu ». Avant sa conversion, Saint Matthieu était publicain et sans doute usurier. On prétend reconnaître à leur visage les prêteurs à la petite semaine : de là, la locution de face de Saint Matthieu ou de Matthieu, pour désigner un usurier ; puis, par corruption ou plutôt par insulte, on a dit fesse de Mathieu ou fesse-Mathieu.


Posts les plus consultés de ce blog

Le lab : un espace à décliner

Lundi 13 novembre a eu lieu l'inauguration du labo NRV (Numérique Réalités Virtualités) : un espace dédié à l'art et au numérique. L'occasion de revenir sur le concept du lab à travers plusieurs exemples.

Mon IA idéale

Le développement d'intelligences artificielles (IA) va bon train. Parmi les produits prometteurs, on trouve l'assistant personnel avec toutes ses promesses d'omnipotence et d'efficacité. Mais au fait, ce serait quoi, votre IA idéale ?

Naturellement, parler à la machine

Lors de son intervention au Web à Québec 2017, Mat Velloso (Microsoft) insiste : non, il n'est pas nécessaire de parler à un robot de conversation alors qu'on peut tout simplement cliquer sur un bouton...