Accéder au contenu principal

Aux confins du world wide web

Où j'essaie de retrouver la notion du temps en suivant la trace des territoires explorés en ligne.

 


Freeze chronologique

Le 13 mars 2020, soit trois jours avant l'annonce par le Président de la République d'un premier confinement national, le musée des beaux-arts de Roanne et l'A2MR (association des amis) me confirment l'annulation de notre conférence prévue quelques jours plus tard. « On » leur a demandé de limiter les rassemblements de 50 personnes et plus - un nombre qui nous semble démesurément élevé lorsque, un an plus tard, ce sont les groupes de 6 et plus que l'on verbalise dans l'espace public.

 

 

La conférence devait porter sur les liens entre art et nouvelles technologies, en particulier sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée. J'avais réalisé des recherches historiques et théoriques pour poser quelques jalons en complément de mon expérience au labo NRV : je les partageai alors dans cet article, en espérant avoir la possibilité de commenter ces références de vive voix devant un auditoire, quelques semaines plus tard.

On pourrait envisager mai.

- Laura VIGO, responsable des publics, dans un mail datant du 13 mars 2020

Une nouvelle date pour cette conférence se dessine non pas en mai, mais le jeudi 24 septembre 2020. Ce report sera lui aussi annulé, le 16 septembre très exactement, soit six mois jour pour jour après l'annonce du premier confinement. 



Où atterrir ?

Il faut dire qu'en six mois, mon rapport aux réalités alternées s'était trouvé quelque peu modifié. 

Refusant obstinément de céder au périmètre du kilomètre unique ou au faux trajet maison > bureau, j'ai déplacé mes désirs d'évasion vers des espaces inexplorés en ligne, fidèle à mes habitudes et à la tendance.

 


Peu à peu, il m'a semblé qu'un glissement s'opérait. On cherchait moins des contenus que des espaces sociaux - ou au moins, des espaces de création.

 

 

Tous ceux qui s'acharnaient à reproduire en ligne un semblant de programmation, j'aurais voulu les dissuader. C'était comme assister à une forme de déni, refuser d'observer ce qui se passait alentour et changer en conséquence ses manières de faire. Il fallait, en quelque sorte, faire le deuil des formats que l'on connaissait. 

 

 

Rétrospectivement

J'ai associé chaque période de confinement et les explorations qui en découlent, à un centre de gravité en lien avec mes activités principales : 

  1. la conception et l'animation d'un sprint confiné
  2. la création d'un univers en 3D
  3. la découverte des contenus VR sur Oculus

Ces trois grandes phases d'exploration en ligne, je les ai représentées sur une carte imaginaire. On y retrouve, pour chaque période, un camp de base et des repères datés comme un journal de bord. Il suffit de cliquer sur un point de la carte pour en lire les détails dans le panneau latéral.

 

 

La légende donne la tendance de chaque point d'intérêt (POI), en fonction de son pictogramme.




Je vous invite à naviguer à votre gré dans cette carte... et pourquoi pas comparer mes découvertes avec votre propre représentation des espaces en ligne ? 

C'est à vous ! ⛵ 🌊🌊👇👇👇

Cliquez ici ou sur l'image pour voir la carte en plein écran

 


Making-of

La carte représente un environnement réel aussi bien qu'un parcours mental ou imaginaire. Ainsi au XVIIe siècle, la carte de Tendre est une géographie amoureuse, une sorte de guide Routard du cœur qui indique le chemin à suivre et surtout les dangers à éviter pour qu'une relation s'épanouisse.

 

 

Sans vouloir me lancer dans un plateau 2D personnalisé, j'ai recherché un fond de carte apte à représenter les différents continents numériques que j'ai cru parcourir pendant ce voyage immobile

C'est au gré d'une recherche au hasard que j'ai trouvé cette « Carte Monde Topo Vierge » hébergée sur le wiki de Génération City

Génération City est une communauté francophone sur les jeux de gestion urbaine et de construction.

Il ne restait plus qu'à la « warper » en suivant le tuto pour l'utiliser comme fond de carte personnalisée sur uMap. 

 


Et si l'on revient à un fond de carte réaliste ? Le grand écart culturel entre les continents ouvre d'autres perspectives !

 


 

Plusieurs îles et continents de la carte sont encore inexplorés, car j'espère bien faire de nouvelles découvertes majeures dans les mois à venir ! La question du vocal par exemple est encore peu exploitée.

Un autre axe d'amélioration serait de rendre cette carte contributive : en partageant nos pratiques numériques et en mutualisant nos découvertes et premières impressions, on pourrait alors connaître davantage de communautés.

J'hésite à m'engager dans cette voie car notre carte, bien que collaborative, porterait en elle les compromis du groupe, et il me semble que face au territoire infini du web, chacun trace sa propre route

 


 

Cet article aurait dû paraître en janvier, en guise de bilan de l'année 2020. Or, j'ai appris récemment que l'origine (incertaine) du poisson d'avril pourrait provenir d'une réforme calendaire du XVIe siècle : le premier mois de l'année avançant du 1er avril au 1er janvier. Avec tous ces chambardements, vous m'excuserez, j'espère, ce retour à un calendrier ancien.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exiger la diversité #ForTheWeb

Selon le concept du refroidissement social , l'exploitation de nos données nous conduirait à l'auto-censure de nos comportements en ligne, donc à un appauvrissement généralisé. Et si on devenait moins transparents en 2019 ?  

Pédagogie du corps scanné

Avec sa première classe culturelle numérique, la metteuse en scène Anne-Sophie Grac met au défi les collégiens d'imaginer les canons de beauté de demain, en passant par la déconstruction du corps réel et représenté.

Sur Minecraft, le beau ne s'apprend pas

Dans un jeu vidéo comme Minecraft, comment donner à un bâtiment ce petit quelque chose qui fait son charme ? J'ai commencé à construire un chalet (pas ordinaire) en suivant les conseils des meilleurs architectes.