Accéder au contenu principal

Déjoue le jeu à Bron

Un atelier sur la notion du jeu

Pour la Fabrique « Déjoue le jeu » à la Cyber-base de Bron, Isabelle Arvers a proposé un détournement artistique de la notion de jeu vidéo pour le transformer en instrument
musical, œuvre interactive ou tableau mouvant.

Ma production : une interface interactive

Arrivée en cours d'atelier, je n'ai pas eu le temps de me consacrer à une création à part entière : j'ai donc observé le travail des autres participants et j'ai mis en ligne un making of de la fabrique, qui dévoile la conception des projets.

L'occasion de découvrir l'outil Storyplanet, destiné à la création de web-documentaires.

interface storyplanet pour la cyber base de Bron

Tous les projets ont été mis à disposition du public pour le festival RVBn à Bron.

Pour voir mon projet...

Voir le making of de la Fabrique

Des projets déjà aboutis

J'ai été particulièrement touchée par le travail de Bernard, qui a présenté le Sensibilophone : un instrument de musique qui illustre, pour lui, la question du handicap.

Le Sensibilophone est piloté par une manette.
L'écran du Sensibilophone



Regardez les projets des autres participants en ligne


Merci à toute l'équipe de la Cyber Base pour son accueil et sa bonne humeur !

Posts les plus consultés de ce blog

Exiger la diversité #ForTheWeb

Selon le concept du refroidissement social, l'exploitation de nos données nous conduirait à l'auto-censure de nos comportements en ligne, donc à un appauvrissement généralisé. Et si on devenait moins transparents en 2019 ?

Le refuge de demain sera low tech

Contribuer à la réflexion sur l’avenir des refuges : c'était l'enjeu du Refuge Remix, un sprint créatif qui s'est déroulé en montagne, sans aucune connexion internet ou téléphonique. Alors, quel impact du low-tech sur les prototypes ?

Le webdocumentaire en école d'art

Du 2 au 4 mai, j'ai été invitée par l'école supérieure d'art des Pyrénées à animer un workshop dédié au logiciel de conception interactive Klynt. Retour sur les productions des étudiants, en particulier avec le projet de Monika Noworyta (crédits image).