Accéder au contenu principal

Ding đŸŽ”

En lisant le titre de cet article, vous avez cru entendre la notification d'une application de messagerie ? C'est normal : vous ĂȘtes accro au design sonore. 


A conceptual file deletion, auditory example - William W. Gaver (source)

 

L'autre soir, j'ai enfin compris d'oĂč venait ce petit bruit rĂ©pĂ©titif, ludique et vaguement agaçant : il ne s'agissait pas de mon estomac qui gargouille ni d'un dinosaure Ă©chappĂ© de Jurassic Park, mais du nouveau son de rafraĂźchissement de mon fil Twitter. 

En consultant les autres utilisateurs de l'application, je me rends compte que cette nouveauté est non seulement impopulaire, mais aussi récurrente au fil des années ; Twitter saupoudre réguliÚrement sa navigation de nouveaux gimmicks, et l'on s'en plaint systématiquement. L'article le plus partagé sur le sujet est d'ailleurs le tutoriel expliquant comment désactiver ce son

 

 

L'introduction de ces quelques notes nouvelles dans mon environnement sonore m'a quelque peu troublĂ©e. Comme si on m'imposait un animal de compagnie que je n'avais pas choisi - une perruche par exemple. J'ai pensĂ© alors Ă  ce qui compose mon paysage sonore aujourd'hui : ces sons qui m'agacent (le chien d'en face et son aboiement de fausset), ceux qui Ă©tendent mon champ de perception (les cloches de la chapelle qui sonnent le matin), et ceux qui rythment mon quotidien (les roues crissantes du petit train rouge qui m'emmĂšne au bureau depuis plus d'un an). 

Et puis il y a tous ces sons liĂ©s au numĂ©rique : le cliquetis sur le clavier, la frĂ©nĂ©sie de la souris, les notifications des applications. 

 


 

C'est que le son est liĂ© au pouvoir, au contrĂŽle du temps et des comportements, Ă  la gestion des flux. France Culture m'apprend dans une courte vidĂ©o trĂšs instructive, que l'habillage sonore a Ă©tĂ© particuliĂšrement travaillĂ© dans le secteur des transports pour rassurer les voyageurs et rĂ©guler leur circulation dans l'espace. Ainsi le « sonal » (terme français de jingle) de la SNCF a-t-il Ă©tĂ© inventĂ© pour homogĂ©nĂ©iser les annonces et remplacer peu Ă  peu les voix discordantes des cheminots. 

Encore peu régulé, le design sonore pose des questions éthiques quant à l'addiction qu'il peut susciter.

J'ai remarquĂ©, en effet, qu'un son en particulier m'apportait une forme d'apaisement proche de l'addiction, c'est le bruit blanc de mon casque de rĂ©alitĂ© virtuelle. Difficile de dire s'il s'agit d'une anomalie de mon Ă©quipement ou d'un design sonore intentionnel. En tous cas, cette ambiance cotonneuse est la premiĂšre chose que j'entends en posant le casque sur ma tĂȘte - bien avant d'ouvrir les yeux sur mon espace virtuel. Ce bruit blanc contribue fortement au confort de mon expĂ©rience en rĂ©alitĂ© virtuelle, davantage que la musique en boucle proposĂ©e par bon nombre de crĂ©ateurs de mondes. Si cette ambiance venait Ă  ĂȘtre remplacĂ©e par une autre, j'aurais plaisir Ă  la retrouver sur une banque de sons disparus, comme celle de Brendan Chilcutt.

 

 

Le pouvoir du son sur les choses et les ĂȘtres se dĂ©cline dans tous les domaines, de la commande vocale envers les machines Ă  la transformation cellulaire par ondes sonores, du guidage oral des rĂȘveurs lucides au mythe de l'apprentissage pendant le sommeil

 

Figure extraite des recherches de Matthieu Koroma et al.

Une expression dit que l'oreille n'a pas de paupiĂšre ; elle est donc permĂ©able Ă  tous les bruits entrants, y compris lorsque nous dormons. 

DĂšs lors, la seule protection contre cette intrusion permanente d’informations est un mĂ©canisme psychologique de sĂ©lection.

- Paysage sonore et Ă©cologie acoustique, article du 5 juin 2010 

 

Craiyon confirme : pas de paupiĂšres

 

Au design sonore, qui veut sculpter et ordonner notre environnement, s'oppose donc le paysage sonore, recomposition intĂ©rieure, personnelle et subjective, des sons qui nous entourent. 

Or, si l'Ă©ducation Ă  l'image fixe, animĂ©e ou interactive prend de plus en plus de consistance au fil des annĂ©es et s'amplifie par une lecture critique de l'actualitĂ© Ă  travers les deep fake et les images gĂ©nĂ©rĂ©es par la machine, il m'est trĂšs difficile de trouver un Ă©quivalent pour l'Ă©ducation au son. 

 


C'est plutĂŽt une approche de protection qui semble se substituer au principe d'Ă©ducation : ainsi je dĂ©couvre tout un pan commercial d'artifices et de parades, comme ce gadget anti-vibration censĂ© crĂ©er une bulle sonore grĂące Ă  sa technologie de « noise blocking » ou bien une large gamme de mobilier acoustique comme ce fauteuil phonique que j'avais pu tester lors de la transformation des ateliers CanopĂ©

 

 

En somme, c'est faire peu de cas de l'impact du son qui nous entoure et nous affecte au quotidien ; de mon point de vue, il est Ă©vident que le confort sonore sera l'un des prochains grands sujets de santĂ© publique. Les Ă©tudes prouvent dĂ©jĂ  que le bruit de la circulation routiĂšre augmente fortement le stress chez les populations de grenouilles - l'Ă©pisode consacrĂ© Ă  la pollution sonore dans la mini-sĂ©rie documentaire de Thierry Berrod et Sylvie Ruet, nous donne d'autres exemples de comportements animaux altĂ©rĂ©s par des conditions sonores nuisibles. 

Il nous reste encore un beau chemin Ă  parcourir pour prendre conscience, individuellement et collectivement, de la puissance du son sur nos vies. Et rĂ©apprendre Ă  utiliser notre ouĂŻe, « si souvent oubliĂ©e », dans nos voyages sensoriels au contact de la nature ou des interfaces numĂ©riques - sans cloche intempestive qui nous rappelle Ă  l'ordre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

En voyage dans les métavers : plaidoyer pour la diversité

Retranscription illustrĂ©e d'une confĂ©rence prĂ©sentĂ©e le 25 mai 2022 Ă  QuĂ©bec dans la catĂ©gorie « Innovation » du WAQ (Web Ă  QuĂ©bec). Merci au comitĂ© de programmation pour l'invitation ! ( voir la captation de la confĂ©rence)

Pédagogie du corps scanné

Avec sa premiÚre classe culturelle numérique, la metteuse en scÚne Anne-Sophie Grac met au défi les collégiens d'imaginer les canons de beauté de demain, en passant par la déconstruction du corps réel et représenté.

En voyage dans les métavers : please translate

Historique d'une collaboration crĂ©ative entre Lyon, Barcelone et MontrĂ©al pour la traduction en anglais d'un plaidoyer en faveur d'un mĂ©tavers multiple et diversifiĂ© ; une vision prĂ©sentĂ©e il y a exactement un an au Web Ă  QuĂ©bec 2022.