Accéder au contenu principal

L'expérience sensible du musée

Du 08 au 10 novembre 2013, six musées dans le monde ont donné carte blanche à des passionnés pour remixer leurs collections.




Quid du remix

En musique, le remix est une version modifiée d'un morceau. En musée, le remix s'apparente davantage à une œuvre composite. Les équipes de créateurs ont 3 jours pour produire un contenu qui met en valeur un objet ou un lieu, qui le détourne, l'interroge, l'étend, l'enrichit...

Le macaron du projet côtoie les objets de l'exposition.
 
Signalétique du prototype à l'entrée de l'espace.


Tous les projets sont différents, mais ensemble ils participent à la visibilité que le concept Museomix gagne d'année en année (ici, la 3ème édition).

Le jeu dans le musée

Certaines valeurs sont partagées par toutes les équipes :
  • le respect des œuvres et du lieu, qui se traduit aussi bien par une approche fine des expositions que par la conscience de la liberté offerte par l'événement,

  • le lien entre l'expérience individuelle et collaborative (le spécialiste maîtrise son domaine et offre ses compétences à un projet plus grand / le visiteur vit le dispositif et le partage avec les personnes qui l'entourent),

  • l'attention aux contenus, qui se mesure à la pertinence des prototypes aboutis,

  • l'approche ludique.


Ce dernier point semble évident : comme si le musée était un lieu prédisposé au jeu (relire par exemple les dispositifs du National Museums Scotland).

Est-ce le numérique qui permet cela, avec tout ce qu'il peut apporter en termes d'interactions ? 
Bien sûr, mais pas seulement. 

Présenter le prototype avec un jouet.

Fabrication de la cabine : un jeu de bricolage géant.

La simulation des skis et l'immersion par l'image.


Pendant ces trois jours d'effervescence extrême, on ressent l'envie des équipes de s'emparer du lieu, et le plaisir des visiteurs à se laisser surprendre. 



En tirer des conclusions

Comment faire travailler ensemble des gens qui ne se connaissent pas, qui ne partagent pas les mêmes méthodes et qui ne communiquent pas de la même manière ? Les attentes de renouvellement du musée peuvent-elles être assouvies par des idées de trois jours ? Quelle représentation le public se fait-il de l'événement, et que vient-il chercher dans les expérimentations


Autant de questions auxquelles vont s'efforcer de répondre des travaux d'évaluation, menés par des chercheurs et des étudiants pour le compte du musée ou de l'organisation.



L'équipe se partage les tâches dans un même espace de travail.


L'énergie humaine


En tant que facilitatrice d'une équipe, j'ai été impliquée à la fois dans l'organisation et dans le suivi d'un prototype (en l'occurrence, Tout Schuss). 

Museomix est en fait un prototype, avec tout ce qu'il a d'abouti et d'améliorable. 
C'est un projet qui lutte pour sa pérennisation et qui s'invente au jour le jour, dans un cadre qui lui permet de libérer toute sa créativité. 

Installation du dispositif dans l'espace d'exposition.


C'est sans doute la grande force de l'événement : son apparente évanescence qui marque durablement les esprits.

 


Museomix est très présent sur les réseaux sociaux : albums Flickr, chaîne Youtube et autres contenus à découvrir en global ou en local...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pokémon réenchante le monde

20 ans après la création de la franchise, Pokémon lance son jeu sur mobile en réalité augmentée : Pokémon Go. Le principe ? Au lieu de balader votre personnage dans un univers virtuel, vous êtes le personnage à balader dans le monde réel.

Comment nous vivons, comment nous pourrions vivre

Dans sa conférence How we live and how we might live, donnée entre 1877 et 1884 en Angleterre, William Morris propose une nouvelle forme d'organisation du travail

Naturellement, parler à la machine

Lors de son intervention au Web à Québec 2017, Mat Velloso (Microsoft) insiste : non, il n'est pas nécessaire de parler à un robot de conversation alors qu'on peut tout simplement cliquer sur un bouton...